Saul de TARSE (saint PAUL) (5-65)

-   Siècle : 1er 

-   Point de départ : Juif. (Il persécute les premiers chrétiens avec ardeur).

-   Préoccupation : Défendre les traditions juives

-   Porte d’entrée dans la vraie religion Appel miraculeux de Jésus (« Saul, pourquoi me persécutes-tu ? » ).

      Né vers l’an 5 à Tarse, en Cilicie, Saul est juif (de la tribu de Benjamin) et citoyen romain (son nom romain est : Paul). Il est initié aux lettres grecques à Tarse, puis étudiant à Jérusalem, à l’école rabbinique de Gamaliel. Défenseur passionné des traditions juives, il participe aux persécutions contre les premiers chrétiens (notamment saint Étienne en l’an 36). C’est en se rendant à Damas, en Syrie, en cette même année 36, qu’il est tout à coup bouleversé. Voici le récit de l'évenement tel qu'il est rapporté par saint Luc d'Antioche (disciple et ami de Paul) dans les Actes des Apôtres (rédigés du vivant même de Paul) :

Renversé de cheval

        Comme il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui. Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? » Il répondit : « Qui êtes-vous, Seigneur ? » Et le Seigneur dit: « Je suis Jésus que tu persécutes. Il n’est pas bon pour toi de te regimber contre l’aiguillon ». Tremblant et saisi d'effroi, il dit : « Seigneur, que voulez-vous que je fasse ? » Le Seigneur lui dit : « Lève-toi et entre dans la ville, là on te dira ce que tu dois faire ». 

      Les hommes qui l'accompagnaient demeurèrent saisis de stupeur car ils percevaient bien le son de la voix, mais ne voyaient personne. Saul se releva de terre, et bien que ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien ; on le prit par la main, et on le conduisit à Damas ; et il fut trois jours sans voir, et sans prendre ni nourriture ni boisson. 

      Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Le Seigneur lui dit dans une vision: « Ananie ! » Il répondit : « Me voici, Seigneur ! » Et le Seigneur lui dit : «  Lève-toi, va dans la rue qu'on appelle la Droite, et cherche, dans la maison de Judas, un homme nommé Saul de Tarse ; car il est en prière. (Et Saul vit en vision un homme du nom d'Ananie, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu'il recouvrât la vue) ». Ananie répondit : « Seigneur, j'ai appris de plusieurs tout le mal que cet homme a fait à vos saints dans Jérusalem ; et il a ici, des princes et des prêtres, pleins pouvoirs, pour charger de chaînes tous ceux qui invoquent votre nom ». Mais le Seigneur lui dit : « Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël ; et je lui montrerai tout ce qu'il doit souffrir pour mon nom ». Ananie s’en alla ; et, arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant : « Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'a apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit ».

Les écailles lui tombent de yeux

      Au même instant, il tomba des yeux de Saul comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé ; et, après qu'il eut pris de la nourriture, les forces lui revinrent. 

      Saul resta quelques jours avec les disciples qui étaient à Damas, et aussitôt il se mit à prêcher dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu. Tous ceux qui l'entendaient étaient dans l'étonnement, et disaient : « N'est-ce pas celui qui persécutait à Jérusalem ceux qui invoquent ce nom, et n'est-il pas venu ici pour les emmener chargés de chaines aux princes des prêtres ? » Cependant Saul sentait redoubler son courage, et il confondait les Juifs de Damas, leur démontrant que Jésus est le Messie

      Après un temps assez considérable, les Juifs formèrent le dessein de le tuer, mais leur complot parvint à la connaissance de Saul. On gardait les portes jour et nuit, afin de le mettre à mort. Mais, les disciples le prirent pendant une nuit, et le descendirent par la muraille, dans une corbeille. 

[Récit extrait des Actes des Apôtres, Ch. 9]     

       Avec le même zèle qu’il avait mis à persécuter les chrétiens, Saul (Paul) visita les synagogues des principales villes grecques et romaines pour annoncer à tous les Juifs que le Messie qu’ils attendaient était venu : JÉSUS de Nazareth. Chassé des synagogues, il annonça JÉSUS-CHRIST aux païens. Il fut finalement arrêté, condamné à mort et décapité à Rome sous Néron en 65 ou 67. La basilique romaine Saint-Paul-hors-les-murs a été bâtie autour de sa sépulture. (On a retrouvé en 2002, sous l’autel majeur, un autel primitif – du début du quatrième siècle – dédié à « saint Paul Apôtre ». On a ensuite découvert dans cet autel, en 2006, un sarcophage de pierre ; puis en 2007, dans ce sarcophage, les ossements de saint Paul, dont la datation a été confirmée par l’examen du carbone 14).

 

Pour de nouveaux récits de conversions de Juifs, cliquez ici

Pour approfondir, cliquez ici.