ARGENTEA de Bobastro (~890-931)

-      Siècle : 10e

 -  -  Point de départ : musulmane (mais ancêtres chrétiens)

 -  -  Préoccupation : nostalgie de la religion chrétienne

 -  -  Porte d’entrée dans la vraie religion : apprendre à aimer Dieu.

1 Une famille mozarabe

Argentea est née en Espagne, vers 890, à Bobastro (entre Antequera et Malaga). Ses ancêtres étaient chrétiens, mais ils se sont soumis aux envahisseurs sarrasins et ont adopté l’islam, en même temps que la langue arabe, pour éviter les problèmes. Histoire classique. C’est ainsi que les pays chrétiens comme l’Égypte, la Syrie, la Tunisie, la Palestine, l’Irak, etc. sont devenus musulmans après avoir été soumis à un régime islamique.

Pourtant, son père, Omar Ben Afçoun, supporte difficilement le joug arabe. Il est le descendant d’un ancien comte espagnol, nommé Adefonsus. Un jour, avec ses quatre fils Chafar, Suleyman, Abderrahman et Hafs, il lève l’étendard de la révolte contre les envahisseurs.

Retour vers le christianisme

Pour Omar et ses fils, il s’agit d’abord d’une révolte nationale et politique. Mais l’Islam n’a pas encore étouffé les racines chrétiennes. Omar sent qu’il doit s’y rattacher. Il fait reconstruire des églises et des monastères dans la région qu’il délivre. Il renoue lui-même avec la religion de ses ancêtres en se faisant baptiser.

Est-ce simplement un sursaut identitaire ? Une lutte ethnique ? Une révolte de la chair et du sang espagnol ? Pour Argentea c’est bien plus que cela. Elle aime sa famille, elle aime son pays, mais elle veut surtout aimer Dieu. Or elle constate que seul Jésus-Christ apprend vraiment à aimer Dieu.

Se soumettre de nouveau à l'islam ?

Après la mort d’Omar (en 917), ses fils continuent le combat, mais avec moins de succès. En 928, Hafs fait sa soumission. Certains sont déjà prêts à lâcher – au moins à cacher – leur christianisme, comme ont fait leurs ancêtres. Pour Argentea, il n’en est pas question. Elle se retire dans le silence et la prière, pour se préparer au martyre.

Les autorités musulmanes ne savent pas qu’elle a été baptisée. Elle peut donc circuler librement dans Cordoue. Elle aide un missionnaire catholique, Vulfuras, qui prêche hardiment Jésus-Christ. Elle est arrêtée, emprisonnée, et se déclare clairement chrétienne.

Elle est condamnée à mort et exécutée le 13 mai 931 à Cordoue.

Son corps repose en l'église san Pedro.

 

Pour d'autres récits de conversions de Musulmans cliquez ici

Pour approfondir cliquez ici