Travis Johnson          

 -  Siècle : 20e

 -  Point de départ : protestantisme.

 -  Préoccupation : qui décide des règles à suivre chez les protestants ?

 -  Porte d’entrée dans la vraie religion : il découvre que la religion protestante est auto fabriquée et que seule l’Église de Jésus Christ possède les vérités de foi admises et immuables. 

  Après une enfance et une jeunesse fervente dans les milieux évangélicalistes du sud des États-Unis, Travis Johnson est lui aussi rattrapé par le problème de l’unité :

  Cette unité […] n’est pas seulement absente à l’intérieur du protestantisme, elle est fondamentalement impossible à atteindre avec la croyance protestante au Sola Scriptura.

  En même temps, Travis aperçoit d’étranges similitudes entre les Églises évangélicalistes et l’étalage des supermarchés :

  Dans ces conditions, chaque chrétien ne risque-t-il pas de se créer son propre christianisme, fait à sa propre image, plutôt que d’adhérer au christianisme de Jésus-Christ ?

  Une discussion avec un ami, sur la contraception, renforce le malaise.

  La seule mais très révélatrice réponse de mon ami fut qu’il ne fallait pas être légaliste ou trop dogmatique sur un sujet tel que le contrôle des naissances, puisqu’il n’y avait aucun commandement biblique démontrable contre la contraception. […] Je ne pouvais m’empêcher de trouver bizarre que quelque chose qui était autrefois universellement condamné par la plus grande partie du christianisme puisse devenir aujourd’hui matière à choix personnel. Quoi d’autre, commençais-je à me demander, a ainsi glissé du statut de vérité de foi admise par tous à celui de simple opinion ? Qu’est-ce donc que le dogme protestant ? Qu’est-ce que le christianisme ? Qu’est-ce que la foi ? Par-dessus tout, qui décide ?

  Je réalisai que les réponses ultimes et définitives à toutes ces questions ne dépendaient finalement que d’une seule source : moi-même. A cause du Sola Scriptura, le dogme n’est que ce qui est dogmatique pour l’individu, le christianisme est ce qui est jugé croyable et acceptable par l’individu, et la foi est, ultimement, la soumission à ses propres options préalables. […] Si je voulais conserver ma foi chrétienne, et la vivre de façon honnête et authentique, je n’avais pas le choix : je devais abandonner cette religion autofabriquée. […] Mon attention commença à se détourner du protestantisme vers le catholicisme.

Travis Johnson rejoint l’Église catholique en 2013.

 

D'après Douglas M. Beaumont (ed.),

Evangelical ExodusEvangelical seminarians and their paths to Rome,

San Francisco, Ignatius Press, 2016, 264 p.

 

Pour approfondir cliquez ici